hopital
Plan de relance : France Relance

Afin de rattraper les dégâts économiques causés par la crise du covid-19, le gouvernement a annoncé le 3 septembre 2020 la création d’une enveloppe de 100 milliards d’euros pour relancer l’économie française.

Ce nouveau plan, nommé France relance, s’organise autour de 3 priorités : l’écologie, la compétitivité et la cohésion.

L’enveloppe dédiée à l’écologie représente 30 milliards d’euros et vise le bâtiment et le logement, les transports, l’énergie, l’agriculture et l’industrie.

Le gouvernement souhaite toucher « tous les champs d’activité les plus émetteurs de gaz à effet de serre ».

Concernant le secteur du bâtiment, l’Etat prévoit un plan reposant sur 3 piliers :

  • La rénovation énergétique des bâtiments (6,7milliards d'€)
  • Accompagner la construction neuve (650 millions d'€)
  • La rénovation des bâtiments de santé (6 milliards d'€)
France relance

1 / POUR LA RENOVATION ENERGETIQUE

  • HABITAT PRIVE

A compté du 1 janvier 2021 le dispositif MaPrimeRénov est accessible à tous :

  • A l’ensemble des propriétaires occupants, sans condition de ressources. (Cf Barème)
  • Aux propriétaires bailleurs.
  • Aux copropriétés sans lien avec les revenus et le statut des copropriétaires. L’aide sera versée directement aux copropriétés.

Pour en savoir plus, cliquez ici

De plus, le budget a été rehaussé de 2 milliards d’euros par rapport aux enveloppes actuelles.

BATIMENTS PUBLICS

Près de 4 milliards d’euros sont consacré à la rénovation des bâtiments publics français (écoles, universités et bâtiments de l’Etat). Cela représente un peu plus de 4200 projets sur l'ensemble du territoire.

Le + : Chacune des Régions percevront 300 millions d’euros sous forme d’appels à projets et de dotation pour la rénovation des lycées.

HABITAT SOCIAL

La réhabilitation des logements sociaux est importante, c’est pourquoi, le gouvernement a attribué une enveloppe évaluée à 500 millions d’euros  pour la rénovation d’environ 40.000 logements en 2021.
Emmanuelle Wargon, ministre du logement, a d’ailleurs incité les bailleurs sociaux à supprimer les passoires énergétiques d’ici 2023. Pour ce faire, le gouvernement incite sur la nécessité de :

  • Réaliser des « rénovations globales » avec pour objectif d’atteindre le niveau BBC ;
  • Déployer des « solutions industrielles pour la rénovation énergétique »;
  • Réaliser une « restructuration lourde des logements sociaux existants ».

TPE/PME

Afin de rénover les locaux des TPE/PME, notamment ceux soumis au décret Tertiaire, le gouvernement à décider d’allouer un budget de 200 millions d’euros.

Pour aider les TPE/PME, un crédit d’impôt de 30% est disponible pour les investissements dans la limite de 25.000 euros de travaux. Ils seront à réaliser avant fin décembre 2021.

EN RESUME

2/ POUR LA CONSTRUCTION NEUVE ET LE DEVELOPPEMENT DES VILLES

Dans le but d’aider et d’accompagner les « maires bâtisseurs » engagés dans la lutte l’artificialisation des sols et une densification urbaine, le gouvernement à créer une enveloppe de 350 millions d’euros, étalée sur deux ans. Celle-ci sera versée aux communes qui souhaitent bâtir plus de logements sur un nombre d’hectares limité, notamment dans les grandes métropoles.

De plus, afin de limiter l’étalement urbain, le gouvernement a mis en place une nouvelle mesure nommée « soutien à la construction durable ». Cette mesure a permis la création d’un fonds de 300 millions d’euros pour soutenir la réhabilitation des friches industrielles. 

3/ POUR LA RENOVATION DES BATIMENTS DE SANTE 

Le gouvernement fait de la rénovation des bâtiments de santé une priorité. Pour ce faire, une enveloppe de 6 milliards d’euros a été créée pour la période 2021-2022.

Ce budget comprend :

  • 2,5milliards d’euros sont réservés aux projets hospitaliers prioritaires et des projets de ville-hôpital.
  • La rénovation de 65 000 places d’EHPAD d’ici à 2025
  • La construction de 30 000 places supplémentaires pour 2030
  • La modernisation et la restructuration de l’offre de soins