News

Semaine mondiale du bâtiment durable : l'efficacité avant tout !
Par Chloé Leconte , le 20 septembre 2019

L’efficacité énergétique doit occuper une place primordiale dans la réduction de l’empreinte carbone des bâtiments, explique notre directeur du développement durable, Monsieur Vincent Briard.

Vincent a pris la parole à l'occasion de la Semaine mondiale du bâtiment durable, qui se déroulera du 23 au 29 septembre 2019 et, aura pour thème principal l'importance de créer un environnement bâti sain et résistant au climat #BuildingLife en mettant l'accent sur la réduction des émissions de carbone.

De nos jours, les bâtiments sont responsables de 39% des émissions de CO2 dans le monde. Le débat sur la construction durable a mis en lumière la question des carbones incorporés - émissions de carbone associées aux matériaux et aux processus de construction tout au long de leur cycle de vie.

Vincent Briard a déclaré : « Dans un bâtiment construit il y a dix ans, par exemple, le carbone opérationnel (émissions provenant du chauffage et du refroidissement) représenterait 75% des émissions de CO2, tandis que le carbone incorporé en provenance de la construction et des matériaux représenterai seulement 25% des émissions. »

« Il ne faut pas perdre de vue la performance des bâtiments ! »

« Nous comprenons la nécessité de lutter contre les émissions de carbone incorporées à l'échelle mondiale. Cependant, nous devons avant tout nous concentrer sur la performance énergétique, ce qui suppose de créer une enveloppe de bâtiment plus résistante. »

« L'installation d'isolant, de double vitrage et d'une chaudière plus efficace ajoute du carbone incorporé à un bâtiment. Au cours de leur vie, et en fonction de leur application et de leur localisation, l’impact de ces éléments sur la réduction des émissions sera plusieurs centaines de fois supérieur au carbone incorporé généré lors de leur création. ”

Knauf Insulation comprend les différents impacts du carbone incorporé et en fait depuis longtemps une priorité !

La plupart de nos produits sont accompagnés d'une évaluation du cycle de vie et d'une déclaration environnementale de produit qui identifient de manière transparente leur impact environnemental du berceau au tombeau.

De plus, nous cherchons également des moyens d’être plus durables dans nos propres processus de production. Depuis 2010, nous avons réduit nos émissions de CO2 de plus de 20% dans l'ensemble de l'entreprise et nous réduisons également l'impact de nos produits sur l'environnement.

Nous produisons déjà une large gamme de solutions à faible teneur en carbone, telles que notre laine de verre avec ECOSE®technology, qui est créée à partir de verre recyclé jusqu’à 80%. Et notre engagement à adopter progressivement ECOSE®Tchnology dans nos gammes de laine de roche minérale permettra également de réduire l'impact de ces produits sur l'environnement.

« Réussir la séquence de décarbonisation »

Cependant, comme point de départ, nous avons toujours appelé à une première approche d'efficacité énergétique pour les bâtiments, tout en travaillant avec les décideurs européens dans le contexte de la vision de l'Union européenne d’un environnement bâti neutre en carbone en 2050 ; mais aussi des engagements de l'Accord de Paris sur le climat fondé sur des principes révisés par la directive de construction.

Le World Green Building Council a publié un document de synthèse qui appel à la réduction d’au moins 40% de carbone intégré dans tous les nouveaux bâtiments, infrastructures et rénovations, mais aussi de zéro carbone pour tous les nouveaux bâtiments d'ici 2030.

Pour 2050, les nouveaux bâtiments, les infrastructures et les rénovations devront avoir un réseau de carbone égal à zéro.

« Knauf Insulation soutient cet ambitieux plan », déclare Vincent.

« Premièrement, nous devons nous attaquer à la plus grande source de carbone, l’énergie opérationnelle. Cela signifie réduire la demande grâce à des enveloppes de bâtiment très performantes, à la sélection du bon ensemble d'équipements et de systèmes de contrôle, puis à l'utilisation d'énergies renouvelables. »

« En même temps, à travers un processus itératif, nous devrions considérer le carbone incorporé dès la phase de conception du bâtiment. Cela signifie des solutions de construction adaptées et des produits à faible empreinte environnementale. En appliquant une telle méthode, nous faisons progresser l’économie circulaire et nous appliquons pleinement le principe de niveau(x), l’outil d’évaluation des bâtiments durables de la Commission européenne. »

  • Cette semaine, la World Green Building Week souhaite sensibiliser le public au fait que les bâtiments durables sont l’un des moyens les plus efficaces de lutter contre le changement climatique, de créer des communautés durables et prospères mais aussi de stimuler la croissance économique.
  • Cette année, la Semaine mondiale du bâtiment durable se concentre sur #BuildingLife et explore les moyens de créer un environnement bâti vert, sain et résistant au climat pour tous.