L'Europe réclame du changement

Paquet Climat et Énergie UE 2020

En décembre 2008, les chefs d'état européens ont conclu un accord sur un « paquet » énergie et changement climatique, visant à fixer des objectifs ambitieux pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20 % par rapport à 1990 (ou de 30 % dans le contexte d'un accord international), à augmenter la part des énergies renouvelables jusqu'à 20 % de la production totale d'énergie, et à réduire la consommation d'énergie de 20 % par rapport aux niveaux prévus, en améliorant l'efficacité énergétique, et tout cela d'ici 2020.

La Directive sur la performance énergétique des Bâtiments

Étant donné que 40 % de notre énergie est utilisée dans les bâtiments, son utilisation efficace représentera la contribution la plus importante aux économies d'énergie. Un des moyens les plus aisés pour y parvenir consiste à isoler les bâtiments neufs et existants. La directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD) a été le premier instrument législatif principal qui a défini l'utilisation de l'énergie et les objectifs en matière d'efficacité pour les bâtiments parmi les États membres. Elle est entrée en vigueur en 2006, et la Commission a récemment entrepris une amélioration des exigences de la Directive. En novembre 2009, le Conseil européen et le Parlement européen ont finalement abouti à un accord sur la refonte de la Directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPDB).

La refonte de la directive EPBD

Grâce à la refonte de la directive EPBD (performance énergétique des bâtiments) mise en place en novembre 2009, toutes les nouvelles constructions dans toute l'Union Européenne devront être à énergie « pratiquement » zéro d'ici 2020. En outre, tous les bâtiments détenus ou occupés par les gouvernements devront atteindre le même niveau d'ici 2018. Selon la refonte de la directive, les États membres doivent mettre en place des mesures pour augmenter le nombre de bâtiments à énergie zéro en termes de rénovation.

Dans la directive EPBD précédente, seuls les bâtiments de plus de 1 000 m² devaient améliorer leurs niveaux d'efficacité énergétique en cas de rénovation majeure. Désormais, tous les bâtiments concernés par des rénovations majeures devront être améliorés du point de vue de leur efficacité énergétique.

Les tendances projetées pour des objectifs nationaux montrent que parmi les États membres de l'Union européenne, la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont déjà alignés pour répondre aux obligations de 2020 et aux objectifs ultérieurs de 2050. Le tableau ci-dessous reprend la diminution de demande énergétique dans les bâtiments pour ces pays jusqu'en 2020 par rapport à l'objectif « bâtiment à énergie pratiquement nulle » de l'Union européenne.

Trends

Source: BDH and Knauf Insulation estimation